Injections locales de corticostéroïdes dans le traitement de la tendinite de la coiffe des rotateurs ( excepté pour l'épaule gelée et la tendinite calcifiante). Groupe rhumatologique français de l 'épaule (G.R.E.P.).

Goupille P, Sibilia J.

Clin Exp Rheumatol 1996 Sep-Oct 14:5 561-6

Abstract

OBJECTIF: Ce compte-rendu a pour but de débattre de l'efficacité des injections locales de corticostéroïdes dans le traitement de la tendinite de la coiffe des rotateurs (excepté pour l'épaule gelée et la tendinite calcifiante ) d'après les études contrôlées publiées dans la littérature.
SELECTION DES ETUDES: Toutes les études contrôlées publiées (13) entre 1955 et 1993 ont été inclues dans ce compte-rendu. Toutefois, ce travail ne constitue en rien une méta-analyse car ces études ne sont pas comparables.
SYNTHESE DES DONNEES:Plusieurs études sont sujettes à la critique . Les injections locales de corticostéroïdes semblent être plus efficaces que le placebo et que les médications anti-inflammatoires non stéroïdiennes, en particulier sur la douleur. Plusieurs questions restent sans réponse : la véritable position de ce traitement dans la stratégie thérapeutique de la tendinite de la coiffe des rotateurs, son efficacité à long terme, les effets délétères des injections locales de corticostéroïdes ainsi que la technique optimale et le nombre des injections.

CONCLUSION: Les injections locales de corticostéroïdes semblent être efficaces dans le traitement de la tendinite de la coiffe des rotateurs. Toutefois, une étude contrôlée reflétant plus étroitement la pratique clinique est nécessaire pour confirmer ces données.

Comparaison des techniques d'injection en cas de douleur à l'épaule : résultats en double aveugle, étude randomisée.


Hollingworth GR,Ellis RM,Hattersley TS

Br Med J (Clin Res Ed) 1983 Nov 5 287:6402 1339-41

Abstract
Septante sept patients avec des lésions des tissus mous de l'épaule incluant des capsulites adhérentes et des affections de la coiffe des rotateurs et des lésions de l'articulation acromio-claviculaire ont été admises pour un essai comparatif de deux méthodes différentes d'injection locale de corticostéroïdes avec anesthésique local dans une étude randomisée et en double aveugle. La méthode d'injection anatomique après le diagnostic grâce à la technique de tension tissulaire sélective a donné 60 % de succès comparé à la méthode utilisant la localisation par point sensible ou trigger point, a donné 20% de succès (p moins de 0.001 % )

Accurate Diagnosis and Treatment in Painful Shoulder Conditions.


G Symonds , MB, BS, Registrar in Rheumatology, The Middlesex Hospital, London, England

J Int Med Res 1975 3,261 1339-41

Abstract
Septante patients non sélectionnés souffrant d 'épaule douloureuse ont été examiné par une méthode clinique systématique basée sur de l'anatomie appliquée. Chez chaque patient, sauf un , le tissu ou les tissus en lésion ont été identifiés ; des cas de tendinite, de bursite sous-deltoïdienne ou de bursite coracoïdienne, des cas d'épaule gelées et d'arthrose acromio-claviculaire ont été traitées par des infiltrations locales appropriées à l'aide de 10 mg d'acétonide de triamcinolone (tendinite ) , 20 mg d'acétonide de triamcinolone (épaule gelée ) ou un mélange de procaïne et d'acétonide de triamcinolone (bursite ) . Seule la partie en lésion a reçu un traitement. Presque tous ces patients ont été rapidement débarrassés de leurs symptômes à leur entière satisfaction.

Copyright © 1 avril 2000 L. Ombregt [] [[Home] [Menu Principal]